devise bandeau

Search

Accueil email

Études bibliques et actes de la vie en parallèle avec des cours vidéos de Rabin

Explication du fonctionnement de la Thora

Cliquez ici pour avoir un petit lexique hébreux

 

A B C D E F G H I J K L M N
O P Q R S T U V W X Y Z    

 

A

 

Amérique, Canada, Russie:

Ces pays sont cités dans la Thora, avant, leurs existences physique sur terre:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 01 minute 40.

 

Amida :

La tefillat Haʿamida (hébreu : תפילת העמידה « prière [récitée] debout ») ou tefillat la'hash (hébreu : תפילת לחש « prière murmurée »), plus couramment appelée ʿamida, est un ensemble de bénédictions occupant une place centrale dans les offices de prière du judaïsme.

 

 

B

Retour en haut de page.

 

Bara:

Définition de " Bara' "
1/ Créer, former

1-1 Former, façonner, créer (toujours avec Dieu comme sujet)
Le ciel, la terre, l'homme, les conditions, les circonstances, les transformations

1-2 être créé
Le ciel et la terre, la naissance, les miracles
1-3 Couper, abattre


2/ être gras
Se faire ou se laisser grossir

 

Bera'ha, berakha:

Dans le judaïsme, une berakha ou brakha (héb.: ברכה; pluriel ברכות, berakhot) est une bénédiction, habituellement récitée à un moment spécifique, avant de réaliser une prescription, qu'elle soit d'origine biblique ou rabbinique, de consommer un mets, lors de retrouvailles avec un ami, etc.

La fonction des berakhot est de rappeler à l'homme la présence continue de Dieu à ses côtés, de mesurer l'importance de Sa providence, et de L'en remercier.

Les berakhot commencent par la formule Baroukh ata Adonaï Elohenou, Melekh haolam, … ("Béni es-Tu, Adonaï notre Dieu, Roi du monde, …").

 

 

 

Bereshit (hébreu : בראשית « au commencement »)

C'est la première section hebdomadaire du cycle annuel de lecture de la Torah. Elle est lue lors du premier chabbat qui suit la fête de Sim'hat Torah (généralement en octobre) et correspond à Genèse 1:1-6:8.

La parasha s’ouvre sur le Récit de la Création (מעשה בראשית Ma'asse Bereshit), clé de voûte de la philosophie, de l’éthique et de la tradition ésotérique juives ainsi que pierre d’achoppement avec le polythéisme et la philosophie grecque. Elle se poursuit avec le récit des origines de l’humanité, qui continue dans la parasha suivante et constitue, selon les milieux académiques, la version hébraïque d’une Histoire Primitive qui se retrouve dans d’autres peuples sémites et constitue leur fonds culturel commun.

 

Birkat Ha-Mazon (le):

Parfois appelée « action de grâces après le repas », elle consiste en une série de quatre bénédictions ...!

 

Birkat Kohanim (la) :

Elle est composé de trois versets., de 60 lettres = soixante soldats !

1 - "Yevarekha Hachem veyichmerekha / Que D.ieu te bénisse et te garde (Nombres 6:24)".
"Qu'Il te bénisse" : par la richesse
"et qu'Il te protège" : des voleurs.

2 - "Yaer Hachem panav elekha vi'houneka / Que D.ieu fasse rayonner sur toi Sa Chekhina (lorsque tu étudies la Torah), et qu'Il te gratifie de la sagesse, de la compréhension et de la connaissance de Sa Torah".
Quelle est la signification de "vi'houneka" ? Le mot 'hen / grâce (qui est apparenté à 'hinam / gratuit) traduit un attachement dont l'origine n'est ni logique, ni rationnelle.
De même, nous demandons à D.ieu de répandre sur nous Ses bénédictions, même si nous ne le méritons pas. Nous demandons Sa bénédiction comme un don de grâce, n'ayant d'autre raison que l'amour de D.ieu envers son peuple.

3 - "Yissa Hachem panav elkha veyassem lekha chalom / Que D.ieu tourne Sa Face vers toi (lorsque tu pries) et te donne la paix (où que tu sois)".
Ce troisième verset est le couronnement des deux autres. Nous désirons les bénédictions matérielles (Yevarekha) et spirituelles (Yaer) dans le seul but de parvenir à la bénédiction ultime de proximité avec D.ieu, ce qui se traduit par le bien et la paix. Toutes nos bénédictions ont pour conclusion la paix, car nul ne peut jouir d'aucune bénédiction sans avoir celle de la paix".

la-benediction-birkat-cohanim

adathshalom.org-matin/birkat-cohanim

Les peurs nocturnes:

https://www.youtube.com/watch?v=dwSHFtsTDv8

Les commentaires suivants sont sur la vidéo du Rav Touitou (lien ci dessus), lorsqu'il parle de "La birkat kohanim" (la prière des Cohanim).

Cantique: 3
7 Voici la litière de Salomon, Et autour d’elle soixante vaillants hommes, Des plus vaillants d’Israël.
8 Tous sont armés de l’épée, Sont exercés au combat ; Chacun porte l’épée sur sa hanche, En vue des alarmes nocturnes.

De quoi ou de qui avait peur le Roi Salomon ? Pourquoi prier avant de dormir ? Qui étaient ces 60 hommes ?

 

S'endormir avec une parole de Thora !

 

Pourquoi prier avant de dormir ? Prier dans la joie, toujours dans la joie:

Parler à D.ieu, lui demander son aide pour dormir, c'est une solution à ses peurs nocturnes.

Nous sommes greffés à l'Olivier, donc on peut parler à D.ieu.

Deutéronome 6

4 Écoute, Israël ! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel.
5 Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.
6 Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur.
7 Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras.

 

Qui étaient ces 60 hommes ?

Parler à D.ieu, lui demander son aide pour dormir, c'est une solution à ses peurs nocturnes.

Nous sommes greffés à l'Olivier, donc on peut parler à D.ieu, comme les Juifs. On peut réciter la birkat kohanim qui est composée de trois versets. Pour ceux qui parlent en Hébreux, en Hébreux et pour les greffés ...!

------------

Nombres 6
24 Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde !
25 Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce !
26 Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !

Que le mérite des ces versets protège mon enfant ! Trois fois de suite ...!

 

 

 

C

Retour en haut de page.

 

Cacher :

La viande doit provenir d'animaux purs (mais toutes les parties de ces animaux ne sont pas autorisées à la consommation), abattus suivant les rites, elle ne devra présenter aucun défaut de constitution, de maladie ou blessure, et enfin le sang devra en avoir été éliminé : "Vous ne mangerez rien avec du sang" (Lévitique XIX, 26), "Tiens ferme à ne pas manger avec le sang, car le sang, c'est l'âme, et tu ne dois pas manger l'âme avec la chair. Tu ne le mangeras pas afin qu'il t'arrive du bonheur, ainsi qu'à tes fils après toi, parce que tu auras fait ce qui est droit à Mes yeux" (Deutéronome, XII, 23 et 25).

 

Canada, Amérique, Russie:

Ces pays sont cités dans la Thora, avant, leurs existences physique sur terre:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 01 minute 40.

 

Chiens : = Symbolisent aussi les démons.

Puisque les chiens n'ont pas aboyé lors de la sortie du peuple Hébreux d'Egypte, ils ont droit à la viande "taref"

Rav Touitou "les Hébreux face à la mer rouge". A la 18 minute 45.

 

Couple (le) :

Eviter la faute de ne pas respecter l'intimités du couple:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 46 ème minute.

 

 

 

D

Retour en haut de page.

 

Davka :

Comme par hasard, juste à ce moment, justement, spécifiquement. Utilisez Davka pour introduire un événement survenant  de manière vraiment impromptue et contraire au déroulement naturel des choses. Vous pouvez également l’employer pour indiquer une coïncidence, quelque chose qui tombe bien.

Exemple :

J’étais en train de penser à toi et davka tu m’as appelé à ce moment-là !

 

E

Retour en haut de page.

 

Eli:

Eli n'est pas mort, il est monté au ciel:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 05minutes 25.

 

Emouna : David-Mouyal.

La Emouna, 'la foi' est un sujet très vaste qui a fait l'objet d'études très approfondies. Il est possible de donner une indication sur ce thème.

Pour cela, il convient de se reporter à la racine hébraïque de ce mot, afin d'en dégager son Essence. Car, comme on le sait, la définition d'une notion correspond à son essence. Et c'est la langue sainte, l'hébreu qui définit au mieux l'essence d'une chose par le biais de sa traduction.

En hébreu le mot Emouna (foi) a la même étymologie que le terme 'Ouman', un 'artisan' ou un 'artiste'.

Qu'est ce qu'un artisan? C'est une personne qui répéte à de nombreuses reprises le même geste, jusqu'à ce qu'il l'intégre complétement, avec toute la précision qui s'impose et qu'il puisse arriver à le reproduire de façon méchanique.

De la même façon, la Emouna consiste à reproduire chaque jour un effort comme l'artisan, et qui consiste à 'Léaamine Bachem' c'est à dire à 'croire en D.ieu'.

Vous allez me dire que cela est toujours identique et qu'il suffit d'une seule fois pour atteindre ce niveau et qu'ensuite cela est acquis définitivement et qu'il se sert plus à rien de continuer.

En fait cela est faux. Car en effet, même dans la Emouna, il existe différents niveaux et différentes étapes. Plus exactement, il y a 3 niveaux de Emouna.

Le premier niveau consiste à croire en un D.ieu unique, qui a créé le ciel et la terre. Bien sur cela doit passer par la réflexion.

Le second niveau consiste à croire en la Providence Divine, à savoir que toutes les choses qui se produisent dans ce monde, cela provient de D.ieu et de Sa volonté. D.ieu continue à s'occuper de Son monde et continue à le diriger et à le maintenir même après qu'Il ait fini de le créer.

Enfin, le dernier niveau de Emouna consiste à considérer que même lorsqu'un événement dans la vie s'oppose à notre logique et nous dépasse, à tel point que l'on pourrait se rebeller contre D.ieu ce qu'à D.ieu ne plaise, malgré tout, on reste silencieux et on s'en remet à D.ieu. On se dit que même si cela dépasse ma compréhension, seul D.ieu sait pourquoi Il fait une telle chose.

D'autre part, il existe deux aspects dans la Emouna, correspondant à deux degrés différents (à l'intérieur même des trois niveaux précités).

Le 1er degré est la Emouna liée aux sens. Il s'agit d'une Emouna liée à notre perception et à notre compréhension des choses. Elle découle également de la vision de miracles. Dans ce degré, il suffit que nous soyons face à une épreuve un peu difficile et qui risquerait de nous remettre en cause pour que nous baissions facilement les bras

Par contre, le degré le plus élevé de la Emouna consiste à ce que notre foi en D.ieu soit le fruit d'un travail constant à l'image de l'artisan et qu'on puisse le vivre et le ressentir dans la vie de tous les jours. Cette Emouna est très solide et nous permet de surmonter même de terribles épreuves (que D.ieu nous en préserve).

Voila quelques idées concernant la Emouna.

 

 

Épouse (l'):

Ne pas épouser une femme qui peut te détourner de la Foi:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de 1h 18minutes.

Il faut savoir, de plus, que chaque homme éprouve le besoin de résoudre le mystère de la vie par une foi en quelque chose et qu’il n’existe pas un être humain, pas même l’athée, qui n’a pas sa croyance : il croit en un système, en une idée, en un homme, et il y croit avec une dévotion extrême qui berne son sens critique même lorsque son idole s’est déjà écroulée, « car la émouna des incroyants est une émouna aveugle » (Alei Chour, première partie, p.100).

Thora box.

Enseignements Biblique:

En partenariat avec un métier peut sauver une âme, peut éviter de pécher. L'homme sera d'autant plus libre, qu'il échangera par sa connaissance, à l'attrait du péché.

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 11minutes 30.

 

Excréments :

Deutéronome 23:

9 Lorsque tu camperas contre tes ennemis, garde-toi de toute chose mauvaise.
10 S’il y a chez toi un homme qui ne soit pas pur, par suite d’un accident nocturne, il sortira du camp, et n’entrera point dans le camp ;
11 sur le soir il se lavera dans l’eau, et après le coucher du soleil il pourra rentrer au camp.
12 Tu auras un lieu hors du camp, et c’est là dehors que tu iras.
13 Tu auras parmi ton bagage un instrument, dont tu te serviras pour faire un creux et recouvrir
tes excréments, quand tu voudras aller dehors.
14 Car l’Eternel, ton Dieu, marche au milieu de ton camp pour te protéger et pour livrer tes ennemis devant toi ; ton camp devra donc être saint, afin que l’Eternel ne voie chez toi rien d’impur, et qu’il ne se détourne point de toi.

 

F

Retour en haut de page.

 

Faux prophètes:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 41 ème minute.

 

Foi (la):

Lorsque les périodes de la vie deviennent difficiles, le monde se met à croire en Dieu. En périodes de guerre, le mauvais penchant disparaît, etc...:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 11minutes 30.

 

 

G

Retour en haut de page.

 

Gog et Magog:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 56 ème minute.

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 01minutes 20.

 

 

 

H

Retour en haut de page.

 

Houtspa :

La houtspa est un mélange d’insolence, d’arrogance et de discourtoisie, un sérieux manque de savoir-vivre propre aux Israéliens qui décourage pas mal de candidats à l’Alyah.

 

 

I

Retour en haut de page.

 

J

Retour en haut de page.

 

K

Retour en haut de page.

kaddish (le):

Prières spéciales. Voir lien suivant.

 

Kadosh : => Qadosh

Kadosh signifie sacré en hébreu.

 

 

L

Retour en haut de page.

 

Lachone Hara :

Étant donné tout ce qui peut nous contrarier dans la vie, on peut parfois ressentire le besoin de parler, de se confier à quelqu'un, d'"évacuer", et ça me paraît être un sentiment humain. Mais comment concilier ce sentiment avec le fait que ce qu'on racontera sera du Lachone Hara, puisque si la contrariété vient de quelqu'un qui nous fait du mal, il s'agira de personnes et non de choses.

Même lorsqu'on se confie à quelqu'un, parce que la vie est ainsi faite qu'on a besoin de se soulager le coeur, on n'est pas pour autant obligé de dire de qui on parle. Et tant que c'est anonyme, il n'y a pas vraiment de lachone hara. Et si on a des raisons de croire qu'il n'y a pas eu vraiment malveillance méchante, peut-être la personne à qui en parler est-elle celle-là même qui nous a fait du mal ; pour lui faire prendre conscience et si possible rétablir la paix. Ce genre de chose a vu la naissance de grandes et fortes amitiés, même si c'est rare. Et qu'avons-nous à y perdre ? Un peu d'amour propre, peut-être...
Il ne s'agit pas d'aller trouver quelqu'un pour lui dire ses quatre vérités et se fâcher pour de bon. Mais pour lui dire votre vérité : « tu sais, ou plutôt, tu ne sais peut-être pas, mais telle chose, cela m'a blessée. Alors plutôt que de le garder sur le coeur, j'ai préféré t'en parler, parce que c'est dommage... »
Ce n'est bien sûr pas toujours possible et alors une oreille discrète pour une parole discrète, si du moins on peut être suffisamment assuré que cela n'ira pas au-delà.
Mais si c'est quelqu'un de méchant et qui cause du tort et pas seulement à vous, alors c'est une mitzva de mettre les gens en garde, avec clarté et sans insinuations. Mais comme on ne peut être à la fois juge et partie, il est bon de demander conseil à une autorité compétente, de préférence proche du milieu et du contexte pour savoir ce qu'il convient de faire.

 

Lit de Salomon :

Cantique: 3
7 Voici la litière de Salomon, Et autour d’elle soixante vaillants hommes, Des plus vaillants d’Israël.
8 Tous sont armés de l’épée, Sont exercés au combat ; Chacun porte l’épée sur sa hanche, En vue des alarmes nocturnes
.

De quoi ou de qui avait peur le Roi Salomon ? Pourquoi prier avant de dormir ? Qui étaient ces 60 hommes ? Voir Birkat Kohanim.

 

Loulav :

Chaque jour de Souccot (excepté Chabbat) sont pris les Arba Minim, c’est-à-dire les « Quatre Espèces ». Souccot est une fête de sept jours qui commence le 15 Tichri et s’achève le 21 Tichri.

Que sont les Quatre Espèces ? Une branche de palmier (loulav), deux de saule (aravot), un minimum de trois branches de myrte (hadassim) et un cédrat (étrog). Les trois premières espèces sont soigneusement assemblées. Cliquez ici avoir un guide sur la manière d’attacher le loulav.

 

 

M

Retour en haut de page.

 

Maboul :

Le mot « Maboul » est un un mot familier signifiant « fou ». Il vient de l’arabe ma’hbul, « fou, sot, stupide ». Mais, .....,

En Hébreux c'est le déluge.

Exemple dans genèse 6, 17 : Et Moi, Je vais faire venir le déluge d’eaux (הַמַּבּוּל מַיִם, HMBWL MYM, HaMaboul Mayim) sur la terre, pour détruire toute chair ayant souffle de vie sous le ciel; tout ce qui est sur la terre périra.

 

Mamash :

Vraiment, mais alors VRAI-MENT. Pour insister sur un adjectif et de lui apporter une touche d’emphase.

Exemple 

– Ce voyage en avion m’a tué, c’était mamash pénible !

 

Ma pitom ? :

Ça va pas la tête ? T’es malade ou quoi ? Une expressions quand quelqu’un est particulièrement pénible ou insistant.

Exemple :

–        Merci pour le dîner c’était délicieux… Tu veux que je te fasse la vaisselle ?

–        Ma pitom qu’est-ce que tu racontes ? Je vais m’en occuper tchik tchak !

 

Mazal :

Le terme mazal signifie littéralement « une goutte qui coule d’en haut ». Si ce mot peut avoir différentes connotations suivant le contexte dans lequel il est employé, celles-ci sont toutes rattachées à cette définition basique : quelque chose qui coule d’en haut.

La tradition juive enseigne que les constellations ont une influence certaine sur le destin des hommes et des nations ici-bas. Ainsi, le mazal est l’influence qui découle (“coule”) des étoiles. (Au fil des siècles, un “bon” ou un “mauvais” mazal en est venu à signifier, dans le langage courant, la bonne ou la mauvaise fortune plutôt que le destin.) Lorsque le Talmud déclare que nous ne sommes pas sujets au mazal, cela veut dire que nous ne sommes pas limités à notre destin et qu’il nous est possible de modifier notre sort par nos actions.

Le mot mazal porte un autre sens, plus pertinent pour comprendre l’expression mazal tov : “Mazal” est le terme employé par la mystique juive pour désigner la racine de l’âme. Les mystiques enseignent, en effet, que seul un reflet de notre âme habite notre corps tandis que l’essentiel de celle-ci, le mazal, reste en haut et nous “éclaire” de loin.

Avez-vous déjà ressenti une intuition spontanée, vous sentant tout d’un coup en paix avec vous-même et avec tout l’univers ? Ou une inspiration soudaine qui vous amène à considérer la vie sous un jour nouveau ? Il arrive en effet que, de temps à autre, nous recevions un influx d’énergie supplémentaire de notre âme d’en haut. Cela peut arriver n’importe quand, mais le plus souvent ce sera lors d’un évènement important comme une naissance, un anniversaire, une Brith Mila, une Bar/Bat Mitsva ou un mariage. C’est précisément dans ces moments de joie que nous sommes capables de voir au-delà des apparences et de ressentir la vérité profonde de la vie.

Lorsque nous souhaitons à quelqu’un mazal tov, nous lui adressons une bénédiction dont le sens est : « Puisse cette goutte d’inspiration de ton âme d’en haut ne pas se perdre, mais au contraire avoir sur toi un effet positif et durable afin que, désormais, tu vives ta vie avec une conscience accrue des bénédictions qui la jalonnent et que tu sois prêt(e) à en recevoir encore plus. »

 

 

Médias, Internet, les programmes etc :

S'en méfier: Ne pas en devenir esclave, Ne pas vivionner de la pornographie et la faute de ne pas respecter l'intimités du couple:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 46 ème minute.

 

Médisance:

Ne pas mal parler des personnes que l'on essai d'évangéliser parce qu'elles n'écoute pas.

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 45 ème minute.

 

Méhoulé :

Super, génial. Quand on vous propose quelque chose qui vous plaît, quand on vous demande des nouvelles de vos vacances, vous pouvez sortir un petit Méhoulé.

 

Mensonge, menteur :

Rav Touitou "les Hébreux face à la mer rouge". A la 33ème minute.

Ne pas mentir, D.ieu n'aime pas cela. Pharaon croit que Moïse à menti, il part avec ses chars!

 

Mitsvot: 613 commandements

Les Mitsvot concernent tous les domaines de la vie de sorte que nous pouvons être constamment en réflexion par rapport aux Mitsvot à faire ou à ne pas faire. Ce système met constamment l’être humain devant des choix existentiels et moraux. Cela ne prendra jamais fin, sinon avec la mort qui nous plongera dans un monde sans Mitsvot.

Faire et ne pas faire pour un Juif.

Il existe deux sortes de Mitsvot : les positives et les négatives.

Les positives concernant ce que nous devons faire (la circoncision, le respect du prochain, le respect des fêtes et du Shabbat, soutenir les faibles, étudier la Torah, etc.). Celui qui ne respecte pas une Mitsva positive qu’il aurait pu faire provoque un manque spirituel en lui-même ; alors que s’il avait fait cette Mitsva, il aurait ajouté de la spiritualité en lui-même et chez les autres.

Les Mitsvot négatives sont des interdits, des choses à ne pas faire (tuer, voler, humilier son prochain, transgresser le Shabbat, manger quelque chose d’interdit par les lois de la Cashroute, mentir, etc.). Celui qui transgresse une Mitsva négative provoque une destruction spirituelle en lui-même.

Les Mitsvot sont donc liées à l’idée de spiritualité. Toute sa vie l’être humain doit progresser spirituellement. Ce progrès est très difficile et les occasions d’échec nombreuses. Mais pour le judaïsme, le progrès spirituel de l’être humain est le sens même de son existence et reste par définition infini et par nature inaccompli.

Les Mitsvot sont donc une espèce de mode d’emploi de la progression spirituelle.

 

 

 

N

Retour en haut de page.

 

Na’hon

Vrai, juste. On peut l’utiliser pour dire Oui, c’est vrai. Mais dans la vie, na’hon on le dit aussi à chaque fois qu’on ponctue une question rhétorique. Dans ce cas, il fait office de n’est-ce pas. En règle générale, vous remarquerez qu’il apparaît souvent dans les dialogues pour remplacer le traditionnel Ken ça veut dire Oui.

Exemple :

–        Hier soir tu n’es pas rentrée à la maison, na’hon ?

–        Na’hon

 

 

Noé: ( hébreu : נֹחַ nōa'h ; arabe : نوح nûh : repos ou consolation, paisible)

 

 

 

O

Retour en haut de page.

 

Obama dans la thora en code:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de 1h 02minutes 50.

 

 

P

Retour en haut de page.

 

Palestinien (le drapeau ) :

Le vote à l'ONU par 119 (Plein Feux), le kotel 58 pays disent que cela appartient à al-Aqsa:.

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 10minutes 30.

 

Patah-eliyahou-bilingue en livre bilingue:

librairiedutemple.fr

lafoiredulivre.com

 

Peurs nocturnes:

Voir = "Birkat Kohanim" (la prière des Cohanim).

 

Porte des plaines (la) = " Bab El oued ":

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 57 minute.30

Comme il l'avait demandé, Roger Hanin a été enterré avec son père, Joseph Lévy. Le corps de l'acteur, (né le 20 octobre 1925 à Alger et mort le 11 février 2015 à Paris), est arrivé ce vendredi matin à Alger pour être inhumé au cimetière juif de Bologhine, à quelques rues de Bab el Oued, le quartier de son enfance.

 

Premier nés (en Egypte):

Rav Touitou "les Hébreux face à la mer rouge". A la 11ème minute.

Lors de la mort des premier nés en Égypte, il mourrut plusieurs enfants par famille. Les femmes avaient couchées et eu des enfants avec des hommes différents, sans que leur mari soit au courant. Morts d'enfants, assassinats de femmes, etc ... Des morts et des réglements de compte partout.

 

Exode 12

30 Pharaon se leva de nuit, lui et tous ses serviteurs, et tous les Égyptiens ; et il y eut de grands cris en Égypte, car il n’y avait point de maison où il n’y eût un mort.
31 Dans la nuit même, Pharaon appela Moïse et Aaron, et leur dit : Levez-vous, sortez du milieu de mon peuple, vous et les enfants d’Israël. Allez, servez l’Éternel, comme vous l’avez dit.
32 Prenez vos brebis et vos bœufs, comme vous l’avez dit ; allez, et bénissez-moi.
33 Les Égyptiens pressaient le peuple, et avaient hâte de le renvoyer du pays,
car ils disaient : Nous périrons tous.
34 Le peuple emporta sa pâte avant qu’elle fût levée. Ils enveloppèrent les pétrins dans leurs vêtements, et les mirent sur leurs épaules.

 

 

Prophètes (Faux):

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 41 ème minute.

 

Q

 

Qadosh:

(que je préfère translittérer avec un "q" puisqu'il s'agit d'un "qof" à l'initiale et non d'un "kaf") est généralement traduit par l'adjectif "saint", le substantif, "qédoucha" étant traduit par sainteté.

 

 

 

R

Retour en haut de page.

 

Rasha:

Le méchant, le crimine,l le coupable, celui qui est coupable de crime. Méchant (hostile à Dieu). Méchant, coupable de péché (envers Dieu ou envers l'homme).

 

Réga :

Littéralement, Réga ça veut dire moment et du coup, on l’emploie pour demander à quelqu’un d’attendre deux secondes. S’utilise en toutes circonstances : au téléphone quand on est interrompu ...

Exemple :

–        Alors, tu sors ton portefeuille ? Je veux m’acheter une pomme !

–        Rega !

 

Note, vous pouvez ajouter un petit Rak avant le Réga. Rak rega ! Juste un instant. Encore plus efficace.

 

Russie, Amérique, Canada :

Ces pays sont cités dans la Thora, avant, leurs existences physique sur terre:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 01 minute 40.

 

 

S

Retour en haut de page.

 

Salomon (le lit de):

Cantique: 3
7 Voici la litière de Salomon, Et autour d’elle soixante vaillants hommes, Des plus vaillants d’Israël.
8 Tous sont armés de l’épée, Sont exercés au combat ; Chacun porte l’épée sur sa hanche, En vue des alarmes nocturnes.

De quoi ou de qui avait peur le Roi Salomon ? Pourquoi prier avant de dormir ? Qui étaient ces 60 hommes ? Voir Birkat Kohanim.

 

Shma (Chema) Israël:

Le Chema Israël s'insère dans un long sermon prodigué par Moïse aux enfants d'Israël peu avant sa mort. Énoncé après la seconde version du Décalogue, il constitue le fondement du message mosaïque : le Dieu d'Israël est Un.

Le premier mot du verset 4, chemA, écoute, se termine par la lettre ayin qui, dans les éditions traditionnelles de ce verset, est plus grande que les autres lettres du texte. Il en est de même pour la dernière lettre du dernier mot de ce même verset, ékhaD, Un, le daleth. Lorsqu’on joint ces deux lettres, le aïne et le daleth, on obtient le mot ’Èd, témoin. Israël est le témoin dans ce monde de l’unité de son Seigneur, YHWH Jéhovah ou Yahweh imprononçable pour les juifs.

La section Deutéronome 6:5-9 qui fait directement suite au Chema et constitue avec lui la parashat chema en est aussi le premier commentaire1. Il expose en effet ses modalités théoriques et pratiques, prescrivant de le réaliser dans l'amour de Dieu, de le méditer en tout lieu et à toute heure, de le transmettre à ses fils et de s'en faire un signe sur la main, entre les yeux et aux linteaux des portes et portails.
La section Deutéronome 11:13-21 reprend le message de la parashat shema en le paraphrasant et en l'amplifiant. Josué 1:8 le rappelle plus succinctement.

Les prophètes d'Israël élaborant sur le verset du Chema prophétisent un temps où le Dieu d'Israël sera aussi celui des nations2, comprenant donc le chema comme une affirmation univoque du monothéisme rejetant d'autres cultes.

 

Siddour :

Le siddour (hébr. סידור pluriel סידורים siddourim) formé à partir de la racine סדר qui signifie "ordre" désigne un livre de prière regroupant l'ensemble des prières journalières pour les jours ouvrés, yemey 'hol, le shabbat ainsi que les principaux textes des fêtes les plus importantes (essentiellement la Amida des fêtes).
En outre, il contient un certain nombre de textes liturgiques, de bénédictions en usage dans la liturgie domestique et parfois les extraits du Pentateuque lus lors des offices du matin des lundi et jeudi.

 

 

 

Souffle Divin (le):

On peut l'obtenir en étudiant la Thora:

Vidéo du Rav Haim Ishay (Sur le net --- Sur mon disque) à partir de la 1h 06minutes 25.

 

 

T

Retour en haut de page.

 

Taref : Veut dire, pas "cacher"

 

Techouva :

La techouva comprend les étapes suivantes :

Le pardon aux yeux de son prochain : si la faute a été commise contre autrui, il est nécessaire d’obtenir son pardon ;

la confession : la faute doit être mise en mots, formulée ;

le regret : l'entière conscience de la dynamique négative générée par la faute est nécessaire

l’engagement pour le présent et le futur : prendre la résolution de ne plus jamais céder à cette tentation

La responsabilité de l'homme à l'égard de l'homme est telle que le « Tout Puissant » n’est pas assez puissant pour l'annuler.

Par exemple, si on a humilié ou blessé quelqu’un, il est nécessaire de lui présenter des excuses et d’obtenir son pardon. Cependant, si la première étape concerne la relation entre l'homme et son prochain, les dernières portent sur la relation entre l'homme et son Créateur. Un rite seul ne saurait suffire à effacer la faute commise.

Le Talmud enseigne que « là où se tient l'homme qui a fait techouva, même les justes parfaits ne sauraient tenir ». La techouva permet en effet de puiser dans le mal l'énergie qui permettra que, selon le Talmud, « les fautes deviennent des mérites ». C'est ainsi que le pouvoir ultime de la techouva permet de sublimer le mal et de le transformer en bien.

 

Tsadikim:

Le mot hébreu tsadik (צדיק) désigne littéralement un homme juste. Ce terme provient de la racine צדק, qui signifie « justice ». Le mot arabe sadiq (صادق) a le même sens.

Dans le Tanakh, le mot tsadik apparaît notamment en Genèse 18:25 lorsque Abraham tente de sauver les justes de Sodome et Gomorrhe.
Selon la tradition du judaïsme, cette appellation sert également de titre et désigne un rebbe, ou maître spirituel, dans le hassidisme. Cette notion est alors associée à celle de miracle, les rabbins « charismatiques » étant dotés de pouvoirs surnaturels.

La Kabbale attribue elle aussi au tsadik des pouvoirs divins, dont celui de servir d'intermédiaire entre Dieu et le peuple juif.

Les Tsadikim Nistarim, en hébreu צַדִיקִים נִסתָּרים, littéralement les Justes cachés, au singulier Tsadik Nistar (hébreu צַדִיק נִסתָר) ou Lamed Vav Tsadikim (ל"ו צַדִיקי ם) les 36 justes cachés, souvent désignés sous la forme simplifiée Lamed Vav(niks), sont trente-six personnes dont l'existence sur Terre garantit la survie du monde. Cette notion s'enracine dans la dimension la plus mystique du judaïsme.

 

 

 

U

Retour en haut de page.

 

V

Retour en haut de page.

 

Y

 

Yofi !

Joli ! Pas mal ! Bravo ! Vous avez bien réussi votre plat, vous avez fait une phrase entière en hébreu sans aucune faute, vous avez décroché un job… Yofi ! C’est simple, c’est rapide à dire et ça fait toujours plaisir. Un indispensable à dégainer sans hésiter. Note : vous pouvez le faire précéder d’un petit Eizé pour une pointe d’emphase.

Exemple :

–        Alors, tu as eu une bonne note à ton contrôle ?

–        Oui, j’ai eu 98/100 !

–        Waouh, eizé yofi !

 

 

Z

Zimoun:

Il est enseigné dans une Mishna du traité Bera'hot (45a) que lorsque 3 hommes ont consommé ensemble un repas accompagné de pain, ils sont tenus de procéder au Zimoun avant de réciter le Birkat Ha-Mazon.

Le Zimoun consiste à ce que l'un d'entre eux dise la phrase :
« Nevare'h Shea'halnou Mishelo » (« Bénissons Celui qui nous a nourris »), et les autres répondent : « Barou'h Shea'halnou Mishelo Ouvtouvo ?Hayenou » (« Bénit soit Celui qui nous a nourris et qui nous fait vivre par Sa bonté »).

Retour en haut de page.

 

 

 

 

 

RETOUR AU SOMMAIRE
M'envoyer un mail
HAUT DE PAGE

©2003 Bible et découvertes --- Toutes reproductions autorisées en citant http://bibleetdecouvertes.free.fr ---Webmaster Alain ENTZ